Jésus et la Foi – 31.12.2017

 

« Courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi… »

Hébreux chapitre 12  et verset 2.

« Courons avec persévérance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus, qui est le pionnier de la foi et qui la porte à son accomplissement »

(Nouvelle Bible Segond)

Jésus, le pionnier de la foi

Le mot foi est quasiment absent de l’ancien testament, à une ou deux exceptions. Ce qui ne signifie pas que la foi était absente de la vie de nos semblables. 

Jésus a défriché un terrain et est allé jusqu’au bout de son œuvre. Il a accompli un exploit, c’est-à-dire qu’il a mis la foi en valeur, en évidence. Les apôtres, après lui, ont donné une place prépondérante à la foi car c’est sur la foi que repose désormais l’avenir de ce qui est en construction, cet édifice dont Jésus a posé les fondations. Cette œuvre est source d’espérance

« La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » Hébreux 11-1.

« Jésus est le chef qui nous précède en donnant l’exemple de la foi, de cette foi qu’il a portée jusqu’à la perfection »

Commentaire de M. Bonnet sur Hébreux 12-2.

Le chef est celui qui ouvre un chemin, qui le rend possible, qui enlève les premiers obstacles, qui fait les premiers pas sur ce terrain.

Un chef, un pionnier. Un pionnier est un défricheur. Le mot traduit par chef ou par pionnier, signifie celui qui est la cause première, le fondateur. Il peut aussi être rendu par roi, tout autant que par initiateur ou encore créateur.

Jésus donne à la foi de l’espace, de l’étendue, un horizon. C’est lui qui a mis en évidence la foi qui aurait pu passer inaperçue dans la vie de certaines personnes

Rencontre de Jésus avec un centurion romain
Matthieu 8-5 à 13

« Chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi » verset 10

« Va, qu’il t’advienne selon ta foi »  verset 13

« Qu’il t’advienne selon ta foi »
Matthieu 8-13.

A la porte d’une nouvelle année, attendons avec foi l’accomplissement de l’œuvre du Seigneur.

« Je vais à vous en grande détresse de cœur, ayant peur non des hommes mais de moi-même. Je viens à la seule garde de Dieu à qui j’ai offert ma résolution, et qui en a été le véritable objet… Recevez-moi tel qu’il m’envoie : je viens vous aider, aidez-moi ; que je me sente soutenu, non par vos suffrages, mais par cette secrète intelligence de vos cœurs et du mien qui me dira que nous poursuivons ensemble un même et suprême intérêt… ». Alexandre Vinet

 

Avec foi nous voulons nous souhaiter 

Bonne et heureuse année 2018

François Quoniam