Billet 07.19 – Promesses au conditionnel

Une lecture attentive de la Bible met en évidence un principe fondamental. La réalisation de la plupart des promesses faites par Dieu aux hommes sont liées à des conditions qu’il appartient à ses destinataires de remplir. Ce principe s’applique aussi bien aux promesses décrites dans l’Ancien Testament que dans Nouveau Testament.

Deux exemples parmi d’autres: Dans l’Ancien Testament, livre de Josué chapitre premier, nous lisons que Josué, successeur de Moïse à la tête du peuple d’Israël reçoit la promesse qu’il sera victorieux dans la conquête du pays promis. Mais cela est étroitement lié à plusieurs conditions: “Seulement, fortifie-toi et aie bon courage en te conformant fidèlement à toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite. Ne t’en écarte ni à droite ni à gauche afin de réussir où que tu ailles” (Josué 1.7)

Et dans le Nouveau Testament, nous lisons cette déclaration de Jésus-Christ, dans l’Evangile de Matthieu au chapitre 11, les versets 28 à 30: “Venez à moi , vous tous qui êtes fatigués et courbés sous un fardeau, et je vous donnerai du repos. Acceptez mes exigences et laissez-vous instruire par moi, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos pour votre âme. En effet, mes exigences sont bonnes et mon fardeau léger”.

Dieu est toujours disposé à réaliser ses promesses en notre faveur. Mais… inévitablement il attend de nous que nous acceptions toutes les conditions nécessaires à leur accomplissement.

Fraternellement

Charles-André Geiser