Partage n°127

« Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s’est mis en rapport avec l’ennemi pour cesser le combat… Mais… L’espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non ! … Quoiqu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ».

Ces mots du Général de Gaulle lors de son intervention du 18 juin 1940 à la radio de Londres, sont très évocateurs. La résignation d’un gouvernement face à un ennemi plus fort qui s’impose peut ressembler à une mesure de sagesse, en l’absence d’une volonté de continuer à se battre coûte que coûte, à n’importe quel prix ! Pourquoi s’acharner et prendre un plus grand risque pour les populations civiles face à un ennemi impitoyable. Mais les compromis, voire une soumission, peuvent-ils réellement changer un ennemi en ami ? Non, nous le savons. Un rapport de forces peut inspirer de la crainte, et des attitudes serviles, mais ne crée jamais l’amitié et le respect véritable. La responsabilité des personnes en situation de gouvernement est énorme, et certaines décisions peuvent nous apparaître, surtout de loin, comme prises bien facilement…  Enfin, l’esprit de résistance, le désir d’aller jusqu’au bout face à un adversaire plus fort demande une force de caractère, une détermination, un sens du prix à payer qui ne se rencontre pas toujours.

Continuer la lecture

Partage n°126

L’Ascension et la Pentecôte             

En mai et en juin deux dates rappelant des évènements historiques importants se trouvent sur le calendrier. L’ascension de Jésus-Christ et la Pentecôte. Deux moments qui nous rappellent que dans la vie tout ne se limite pas à ce que nous pouvons contrôler, ou décider.

Ces deux évènements, ces faits marquants exceptionnels, n’ont pas été rangés dans un tiroir de l’histoire, mais ils sont inscrits sur le calendrier. Beaucoup d’églises connaissent aujourd’hui la souffrance liée à la désaffection des populations qui ont déserté les lieux de cultes. Le religieux n’a pas bonne presse de nos jours, comme si le fait religieux était devenu sans importance ou méprisable. Sous prétexte  d’hypocrisie, d’abus de toutes sortes, le terrain religieux est devenu suspect. Comment oublier que l’homme n’est pas Dieu ?  Il ne s’agit pas de minimiser ni d’excuser les regrettables et terribles dérives d’une foi qui n’en a plus que le nom, mais de regarder plus haut vers celui qui n’est pas prisonnier des hommes.

Continuer la lecture

Partage n°125

Le passé, le présent et l’avenir.

Plus les années s’ajoutent à notre vie et plus notre passé prend de place. Le présent, comme toujours est insaisissable, tellement furtif, à peine voulons-nous prononcer son nom qu’il n’est plus. L’avenir nous reste à jamais inaccessible, source inépuisable de questions, d’attentes, de rêves ou d’inquiétudes… 

Mais où que nous dirigions nos regards, dans quelque direction que ce soit ; dans le passé, sur le présent ou vers l’avenir, nous voulons garder ces mots du Christ qui, avant de quitter ces lieux terrestres, a promis aux oreilles de ses disciples : « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin dumonde »Matthieu 28-20. 

Continuer la lecture

Partage n°122

« Je ne te laisserai point, je ne t’abandonnerai point,

fortifie-toi seulement ». Josué 1-5

Ce texte a été le support d’une prédication apportée au début du 20èmesiècle dans le cadre d’une église baptiste à Paris, pour les 25 ans du ministère de son pasteur (Philémon Vincent). En voici le contenu :

« C’est ici l’histoire d’un miracle. L’histoire d’une église a toujours les proportions d’un miracle pour nos entendements timides. Dans les routines d’une vie « d’à peu près » comme une plante hors de son climat natal, la foi s’étiole : à peu près croyants et à peu près fidèles, en vérité nous ne prenons pas notre parti de l’Amour du Père ; nous ne croyons pas sérieusement aux promesses de Dieu, ni qu’elles soient pour notre humanité dans sa chair misérable. Instruits par des générations de chrétiens, même enseignés par une expérience propre, la grâce nous étonne toujours ! Continuer la lecture

Partage 121 : Les vacances. Un temps pour découvrir…

La période des congés, le temps des vacances estivales, ou automnales, hivernales, printanières, peut être le moment où nous allons à la découverte de ce que nous n’avons pas encore vu jusqu’alors, ou que nous voudrions mieux connaître, mieux apprécier. 

Nous étions freinés par la distance et par le temps. Et voilà enfin le temps qui nous est donné pour découvrir ce qui n’était pas à notre portée. Les obligations professionnelles, ou les engagements habituels, sont suspendus pour quelques jours ou semaines, et nous voilà en route vers notre « paradis », vers les lieux « rêvés » et un quotidien différent.

Dans une prière, Jésus évoquait des « choses cachées et révélées » (Matthieu 11-25). Choses cachées à ceux qui croient tout savoir, et dont l’orgueil parait sans mesure. Mais choses révélées à ceux qui se mettent à l’écoute, et qui reçoivent, en étant semblable à des enfants qui ne sont pas encore en mesure de se diriger par eux-mêmes et qui ont besoin de leurs parents. Continuer la lecture

Partage n°120: Nature

Ce mot désigne l’environnement naturel

dans lequel nous vivons.

Il désigne aussi ce qui fait notre être :

la nature humaine.

 

Concernant tout ce qui compose le monde animal, végétal, minéral :

« … La nature est l’art de Dieu… » (Bernardin de Saint-Pierre au 18ème siècle).

Nous utilisons le mot « création » quand nous parlons de la nature. La nature éveille en nous un sentiment d’émerveillement. Elle nous impressionne aussi. L’apôtre Paul écrivit :

« Depuis la création, les œuvres de Dieu  parlent à la pensée et à la conscience des hommes de ses perfections invisibles : quiconque sait y regarder, peut y discerner clairement sa divinité et sa puissance » (Romains 1-20).

Continuer la lecture

Partage n°119 : C’est le retour du printemps

« Je veux chanter à l’Eternel, car il m’a fait du bien » Psaumes 13-6.

Le chanteur Michel Fugain chantait le retour du printemps. Les poètes, à leur manière célèbrent aussi cette période de l’année. C’est le sortir de l’hiver, la saison des bourgeons qui vont éclore laissant de nouvelles feuilles paraître aux arbres, la saison où les températures recommencent à prendre un peu de hauteur. Pas la peine d’écrire davantage sur ce qu’est la saison printanière, nous le savons bien. C’est un recommencement, comme une résurrection.

Espérons que ce printemps qui s’annonce aux portes du mois de mars, soit un beau printemps… Après toutes ces pluies des semaines passées, le froid et la neige qui complique toujours un peu la circulation automobile ou piétonne, et éprouve notre santé, un peu plus de soleil et de chaleur nous fera du bien au cœur comme au corps ! Nous ne voudrions surtout pas être privés de cette saison, si belle entre toutes : Le printemps.

Oui le printemps approche…   Continuer la lecture

Partage n°118

2017…2018

Réflexion sur le temps qui passe

Une nouvelle fois Noël a été célébré, et une nouvelle année vit ses premières heures. Que sera 2018 ?

Un grand cru pour le vin ? Une bonne année pour les champignons ? … Une année positive pour le marché de l’emploi, des progrès dans le domaine de la santé, une moindre pollution ? Nous souhaiterions aussi sans aucun doute un recul évident des diverses formes de violence, du terrorisme… ? Il y a tant de souhaits, de ceux qui font sourire aux plus graves…

Sur le calendrier un chiffre change, mais nous avons d’autres ambitions que de voir un chiffre changer sur un calendrier ! Si rien ne change, ou plutôt si certains changements qui se font jour ne font qu’accentuer les souffrances d’une humanité confrontée à d’incessants conflits, si la terre ressemble davantage à un enfer pour trop de gens, alors ne préférerions-nous pas que le temps s’arrête ? Continuer la lecture

Partage 117: Des commencements bien à l’abri

« Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son ventre. Elisabeth fut remplie d’Esprit Saint et cria : Bénie sois-tu entre les femmes, et béni soit le fruit de ton ventre… dès que ta salutation a retenti à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse dans mon ventre… » Luc 1-41 à 44.

« C’est toi qui a produit les profondeurs de mon être (c’est toi qui m’a pétris… Rabbinat français)… Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient. »

Paroles de David (Psaumes 139-13 et 16).

A quelques semaines de la célébration de la naissance de Jésus, nous pouvons être conduits à considérer que la vie a des commencements qui dépassent ce que la science pourrait expliquer. Continuer la lecture

Partage 116: Enfin les vacances !

Notre amie Véronique partage ce qu’elle a vécu cet été.

Voici ce qu’elle a écrit :

Enfin les vacances ! Cette année, c’est décidé, je vais donner un peu de mon temps à mon Seigneur !

Une amie m’a demandé si j’étais d’accord de faire du bénévolat dans un camp d’enfants dans la région genevoise : « Pot en Ciel ». C’est un camp où les enfants de 7 à 14 ans viennent le matin à 9h00 et repartent à 17h00, pendant une semaine. Continuer la lecture