Billet 07.2018 – Une créature si merveilleuse

Comment vous voyez-vous ? Certaines activités plus que d’autres nous exposent aux regards des autres.

Etre acteur de théâtre par exemple, sauf s’il s’agit de théâtre radiophonique bien sûr, exige une dose certaine de confiance en soi.

Impliqué depuis des années dans la mise en scène de troupes amateurs en Suisse et à l’étranger, j’ai bien souvent rencontré des acteurs et des actrices qui se sous-estimaient au début de leur engagement théâtral.

Un des pièges les plus fréquents dans lequel tombent des débutants est de se comparer aux autres.

La corpulence, les mensurations, la forme du visage, la couleur des cheveux: autant de “détails” que l’on peut évaluer négativement si l’on se compare à nos amis ou aux photos retouchées (truquées) publiées dans certains magazines spécialisés.

Heureusement, il existe des arguments très forts pour influencer positivement ces personnes. Dans un environnement chrétien, je leur demande si elles croient que la Bible dit vrai. Généralement elles répondent oui. Alors elles sont invitées à ouvrir ce Livre au 139e chapitre des Psaumes. Et que trouve-t-on là qui puisse réorienter le regard que l’on porte sur soi-même ?

Il est écrit: Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse !

Chacune ou chacun de nous est unique sur cette terre. Et nous avons tous quelque chose de merveilleux dans notre personnalité. Le hic est parfois d’entendre un ami ou une personne de confiance nous dire : Tu es merveilleux ou merveilleuse. Tu as sur ce point-là des capacités, des talents, un aspect de ta personne vraiment remarquable.

Ma satisfaction est bien réelle lorsque je vois finalement des visages se détendre et ces personnes convaincues d’être merveilleuses. Elles se lancent alors sur les planches avec une motivation, une assurance et un aplomb dynamique.

Nous avons tous quelque chose de merveilleux en nous. Encore faut-il le reconnaître. Et pourquoi ne pas le dire à un ami, une amie qui se dévalorise ? Essayez cette stratégie. Vous serez surpris des résultats.

Bonne semaine!

Charles-André Geiser