Billet 10.17 – Cueillir et récolter des fruits

S’il y a une activité que j’apprécie annuellement d’accomplir, c’est bien celle de cueillir et récolter les fruits de nos arbres.

La Bible affirme que chaque chrétien est porteur du fruit de l’Esprit (Galates 5.22). Mais en lisant attentivement ce texte, on s’aperçoit que cet espèce de fruit produit neuf goûts différents:

l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.

J’avoue que ce n’est pas facile à comprendre mais c’est ainsi.

Au fil des années, j’ai compris que les fruits de notre pêcher devaient être délicatement détachés de leurs branches. Pour les cerises, c’est moins difficiles. On peut en cueillir plusieurs en même temps.

A cela faut-il encore ajouter que tous les fruits ne sont pas mûrs le même mois. Je me suis trouvé il y a quelques années face à notre prunier chargé de centaines de pruneaux mûrs. Je les regardais, cherchant le meilleur moyen de les récolter sans y consacrer des journées entières.

C’est alors qu’une de nos petites-filles, parfaite bilingue français-Berndeutsch, m’a donné le conseil suivant: Grand-papa, il faut scheuttle!” (traduction: grand-papa, il faut secouer !).

C’est ce que je fais désormais et ça marche.

Vous me suivez ? Tous les fruits ne se récoltent pas de façon identique et au même moment. Mon expérience pastorale m’a appris que le même principe devrait s’appliquer entre chrétiens. Certains d’entre nous ont besoin d’être délicatement sollicités individuellement, d’autres en groupes et… d’autres réagissent lorsqu’ils sont “scheuttle”

Toute la question est d’appliquer la bonne méthode au bon moment !

Nous sommes tous destinés à produire le fruit de l’Esprit. Soyons confiants et patients.

Charles-André Geiser