Billet 04.2018 – Construire où ?

Dans quelles circonstances se révèle la solidité d’une maison ? C’est à cette question pertinente que Jésus-Christ a répondu lors de son ministère terrestre.

Et sa réponse se trouve dans l’Evangile de Matthieu, au chapitre 7 (extraits):

Ceux qui me disent: “Seigneur, Seigneur!” n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. C’est pourquoi, toute personne qui entend ces paroles que je dis et les met en pratique, je le comparerai à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont déchaînés contre cette maison; elle ne s’est pas écroulée, parce qu’elle était fondée sur le roc. Mais toute personne qui entend ces paroles que je dis et ne les met pas en pratique ressemblera à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison; elle s’est écroulée et sa ruine a été grande.

Ne vous est-il pas arrivé d’être choqué et bouleversé d’apprendre au détour d’une conversation ou d’un article paru dans la presse, que telle personne, couple ou société que vous pensiez bien connaître n’a pas résisté à la chute après avoir traversé une période de tempêtes ou de turbulences de divers types ?

Vous imaginiez que rien ne pouvait l’ébranler et d’un coup tout s’est écroulé. Il a fallu une ou plusieurs épreuves pour révéler à tous que tout avait été édifié sur un sol fragile.

Jésus-Christ, par amour pour nous, désire nous éviter de tomber en ruine. Il a donné un enseignement d’une valeur inestimable. Mais il ne nous imposera jamais de l’appliquer dans notre vie personnelle, conjugale ou professionnelle. Les épreuves font partie de la vie. Elles touchent tôt ou tard chacun de nous. Combien est-il important d’être bien préparé pour les supporter, les traverser et en ressortir plus fort qu’avant.

Il serait injuste que je termine cette méditation sans souligner qu’une personne, dont la vie s’est écroulée suite à de mauvais choix faits dans sa jeunesse, peut en revenant à Jésus-Christ humblement, repartir (se reconstruire) sur un fondement solide.

Bonne semaine!

Charles-André Geiser