Billet 04.19 – Elle n’est pas là

Quelques temps après le décès de ma maman, mon épouse s’est rendue au cimetière avec notre fils qui avait environ trois ans. Au pied de la tombe, elle lui dit que sa grand-maman avait été enterrée là.

Le petit garçon reste silencieux, regarde attentivement cette tombe. Après un temps de réflexion étonnement long, l’enfant indiqua la tombe et déclara :

Non, elle n’est pas ici, elle est là ! Et son regard s’éleva vers le ciel.

Depuis ce jour, chaque fois que je me rends près de cette tombe, je ne peux m’empêcher de penser à l’affirmation de notre fils.

IL N’EST PAS LÀ

Inévitablement, dans cette période Pascale, cela nous ramène aux paroles de l’Evangile lorsqu’après la mise au tombeau du corps de Christ, les femmes se rendirent le matin de Pâques à l’entrée de la grotte fermée par une pierre, selon la coutume.

Dans l’Evangile de Luc, au chapitre 24e, nous découvrons ce texte extraordinaire :

Elles entrèrent dans le tombeau mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Comme elles ne savaient que penser de cela, voici que deux hommes leur apparurent, vêtus d’habits resplendissants. Saisies de frayeur, elles tenaient le visage baissé vers le sol. Les hommes leur dirent: Pourquoi cherchez -vous parmi les morts celui qui est vivant? Il n’est pas ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de ce qu’il vous a dit, lorsqu’il était encore en Galilée: “Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et qu’il ressuscite le troisième jour.” Elles se souvinrent alors des paroles de Jésus.

Bonne semaine!

Charles-André Geiser