Billet 12.19 – Se rapprocher de la source

Hier soir, depuis la fenêtre de notre salon j’ai observé une mésange. Elle était sur le bord de notre fontaine. Visiblement elle était assoiffée. Elle cherchait une solution pour se désaltérer mais le niveau de l’eau était trop bas pour qu’elle puisse l’atteindre.

Pendant une bonne minute elle fit sans succès des va-et-vient sur le bord du bassin. Mais tout à coup, elle trouva la solution. Elle s’agrippa sur le goulot et de là sans problème elle accéda à l’eau qui coulait généreusement.

Il lui suffit de quelques secondes pour étancher sa soif et elle s’envola satisfaite.

Je rencontre trop de personnes assoiffées de donner sens à leur vie. Le problème est trop souvent qu’elles espèrent voir la source du bonheur et de la paix s’approcher d’elles. La mésange a fini par comprendre que c’était elle qui devait s’approcher de la source d’eau.

Vous me suivez jusque là ? 

Cette mésange m’a rappelé un principe biblique élémentaire: ce n’est pas la source qui se rapproche de celui qui est assoiffé mais c’est l’assoiffé qui doit se rapprocher de la source!

Je n’ignore pas que Dieu a envoyé son Fils unique parmi nous. La Croix fut l’endroit précis qu’il avait fixé. De son côté, il a parcouru toute la distance nécessaire à la rencontre. Mais Dieu nous laisse le choix de nous approcher ou éloigner de lui.

Jésus s’écria: “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive jailliront de son coeur” (Jean 7.37-38).

Fraternellement

Charles-André Geiser