Billet 10.18 – Le bon carburant

Il ne suffit pas de mettre dans le réservoir de notre voiture ou de notre moto du carburant pour que son moteur se mette à ronronner de plaisir.

Chaque station essence nous offre actuellement plusieurs qualités de carburants. Et il nous appartient de faire le bon choix avant de plonger la canne de ravitaillement dans notre réservoir.

Sous d’autres latitudes où l’éclairage de bien des villages se fait encore à la lampe à pétrole, ce principe du bon choix d’un carburant est extrêmement important. Lors de la réalisation d’une émission de théâtre radiophonique que j’avais proposé à un groupe d’étudiants, ceux-ci avaient imaginé et mis en sons cette leçon. Pour obtenir un éclairage plus vif, ils avaient rempli le réservoir de leur lampe avec de l’essence.

Tout s’est bien passé jusqu’à l’instant précis où ils ont approché une allumette de la mèche.

Vous imaginez déjà la suite bien sûr ! Un éclairage très vif, instantané et très bref suivi d’une explosion…. et la destruction irréversible de la précieuse lampe. Continuer la lecture

Billet 10.18 – Il fuira loin de vous !

Dans la Bible, une des lettres (épître) aborde à plusieurs reprise les conflits intérieurs qui exigent du chrétien une position ferme et sans compromis.

Au chapitre 4e, l’auteur pose plusieurs questions à ses lecteurs et il leur apporte des réponses tranchantes. Il n’hésite pas à les bousculer et à les rendre responsables des conflits, des tensions qui les agitent. A plusieurs reprises, il leur dit: Ecoutez-moi, maintenant, vous…

Pas de doute possible, les sujets abordés sont d’une importance vitale pour être en mesure d’être cohérent entre ce que le croyant affirme et ce qu’il vit concrètement.

Aux versets 7 et 8, nous découvrons le secret d’une vie chrétienne victorieuse:

Dieu s’oppose aux orgueilleux mais il traite les humbles avec bonté. Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous.

En écoutant le témoignage de certains chrétiens, on a l’impression que le diable s’acharne sans cesse contre eux et que leur attachement à Dieu ne tient qu’à un fil. Continuer la lecture

Toute personne qui est née de l’Esprit

« Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. C’est aussi le cas de toute personne qui est née de l’Esprit »

Jean 3-8

Naître de l’Esprit et la parabole du bon samaritain.

Le secours dont bénéficia le voyageur agressé brutalement, est comme une image illustrant l’œuvre de l’Esprit qui nous fait naître à une vie nouvelle. Un point de départ fondé sur le secours, sur la compassion, la miséricorde qui oriente désormais la vie à partir d’un fondement nouveau. Ce fondement, c’est la grâce de Dieu manifesté en Jésus-Christ.

Toute personne qui est née de l’Esprit commence à vivre en donnant de la place à Dieu quant à son passé et quant à son avenir. De ce fait, la vie n’est plus la même : notre passé ne nous condamne plus et notre avenir n’est plus source d’angoisse ou d’indifférence car il repose sur l’espérance qui est en Jésus-Christ. L’œuvre intérieure du salut repose sur l’action sanctifiante accomplie par le Saint-Esprit.

Jésus a pleinement associé la personne du Saint-Esprit à son œuvre.

En demandant à ses disciples de faire de toutes les nations des disciples et de les baptiser, il leur dit de les baptiser : Continuer la lecture

Billet 09.18 – La solitude du comédien

Des milliers de personnes jeunes et âgées en Suisse et partout dans le monde investissent leurs talents en s’exprimant par le théâtre ou le mime.

Avez-vous déjà tenté cette expérience ? Je vous encourage à prendre ce risque. On dit avec raison que le théâtre est l’art vivant le plus difficile à transmettre. Je suis tout à fait d’accord avec cette affirmation. Mais alors pourquoi les troupes de théâtre amateurs de notre région connaissent-elles un tel succès dans nos villes et nos villages ?

La réponse est à chercher premièrement auprès des metteurs en scène, des actrices et des acteurs. J’ai le privilège d’en faire partie depuis très longtemps et je ne m’en lasse pas.

Certaines personnes insinuent que l’acteur s’exprime par orgueil, par désir d’être admiré et applaudi. Non et non, il y a autre chose de plus profond qui le motive. Dialoguez à ce sujet avec un comédien, ses réponses vous surprendront. Continuer la lecture

Partage n°122

« Je ne te laisserai point, je ne t’abandonnerai point,

fortifie-toi seulement ». Josué 1-5

Ce texte a été le support d’une prédication apportée au début du 20èmesiècle dans le cadre d’une église baptiste à Paris, pour les 25 ans du ministère de son pasteur (Philémon Vincent). En voici le contenu :

 

« C’est ici l’histoire d’un miracle. L’histoire d’une église a toujours les proportions d’un miracle pour nos entendements timides. Dans les routines d’une vie « d’à peu près » comme une plante hors de son climat natal, la foi s’étiole : à peu près croyants et à peu près fidèles, en vérité nous ne prenons pas notre parti de l’Amour du Père ; nous ne croyons pas sérieusement aux promesses de Dieu, ni qu’elles soient pour notre humanité dans sa chair misérable. Instruits par des générations de chrétiens, même enseignés par une expérience propre, la grâce nous étonne toujours ! Continuer la lecture

Billet 09.18 – La clé de l’amour

« Aimer, c’est trouver sa vérité grâce à un autre et aider cet autre à trouver la sienne. C’est créer une complicité passionnée ». Cette parole magnifique est de l’écrivain et académicien français Jacques de Bourbon Busset. 

Une réalisatrice italienne appelée Lina Wertmüller a une autre définition de l’amour. Pour elle: «  Aimer, c’est s’engager, c’est travailler, c’est être intéressé, c’est crée ». 

L’amour ouvre la porte de la réconciliation avec Dieu, les autres et soi-même. La Bible rappelle que Dieu est amour, et elle nous invite à nous ouvrir à cette réalité qui peut changer notre regard et tout notre vie.

Un texte célèbre de la Bible se conclut ainsi: « Ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance et l’amour; mais la plus grande des trois, c’est l’amour ».

Continuer la lecture

La vérité

Deuxième partie

Prédication donnée à l’Église libre

de La Chaux-de-Fonds

le 10 juin 2018

Quelques rappels du contenu de la première partie

Les définitions

Par intuition, les humains savent que la vérité existe

La Bible nous apprend que la vérité figure parmi les quatre grandes réalités fondamentales dont tous les êtres humains non seulement peuvent mais devraient reconnaître l’existence indépendamment d’une révélation surnaturelle. Ces quatre réalités fondamentales sont l’existence de Dieu, la pensée de l’éternité, la différence entre le bien et le mal ainsi que l’existence de la vérité.

La partie émergée et la partie immergée de la réalité

La partie émergée de la réalité – qui est une forme de la vérité –  est directement connaissable au travers des démarches de la raison humaine.

La partie immergée de la réalité est constituées par réalités spirituelles fondamentales et ultimes auxquelles nous ne pouvons accéder que par la foi, en croyant que la description qui en est donnée constitue la vérité. 

Mais cette foi n’est pas un saut irrationnel dans le vide. La foi à laquelle le Dieu de Jésus-Christ nous invite n’injurie aucunement la raison humaine. Elle la dépasse sans la contraindre. La foi est l’amie de la raison, pas son ennemie. La foi prolonge la raison, elle ne la dément pas. 

F. Les différents sens communs de la vérité dans la Bible

La Bible évoque clairement les sens purement humains ou communs de la vérité. 

1. La vérité, simplement ce qui est vrai, ce qui est

Continuer la lecture

Billet 08.2018 – Carton jaune ou rouge ?

Il existe toute une série de livres plus ou moins sérieux ou crédibles abordant le langage des gestes.

On peut y découvrir que chacun de nos gestes, la position de nos mains ou de nos pieds, la manière de croiser ou décroiser nos jambes ou nos bras lors d’un entretien est révélateur de nos sentiments, de nos ambitions, de notre caractère, de notre droiture, etc.

Ceci est particulièrement passionnant lorsqu’il s’agit des premiers contacts lors d’une relation qui évoluera peut-être dans le registre de l’amour. Prudence tout de même ! Ne tirons pas trop vite des conclusions définitives. Le pied droit qui gratte le sol n’est pas toujours un signe d’impatience ou d’agacement à notre sujet. Notre interlocuteur a peut-être tout simplement un petit caillou dans sa chaussure !

Les experts en ressources humaines sont formés pour détecter les qualités et les faiblesses des candidats qui se présentent devant eux. Des cours très pointus sont offerts aux personnes qui cherchent un nouvel emploi afin de les rendre bien conscientes de cet examen visuel qui les attend lors d’un futur entretien d’embauche. Continuer la lecture

Billet 08.2018 – Le gilet de sauvetage

Avez-vous un gilet de sauvetage ? J’imagine que certains lecteurs répondront positivement, d’autres négativement. Et enfin, vous serez peut-être plusieurs à réagir en fronçant les sourcils: Question inutile, je n’ai pas besoin d’un tel gilet !

Je ne sais pas en effet si vous aurez besoin tôt ou tard d’un tel vêtement de secours. Classez-moi dans ce groupe, j’assume. Toutefois, l’autre jour je me suis rendu seul dans un magasin et sans rien dire à mon épouse, j’ai fait l’acquisition de deux gilets de sauvetage. Mais nuance, je ne me suis pas jeté sur les premiers gilets de la pile en vente. J’ai bien observé certaines indications imprimées et collées sur ces objets d’un orange pétant munis d’un sifflet d’alarme.

La taille et le poids du porteur de ces gilets semblent avoir une grande importance. C’est tout de même, paraît-il, une question de vie ou de mort. Après avoir réfléchi et imaginé ma ravissante épouse revêtue d’un gilet de ce type, j’ai fait mon choix très sérieusement avant de me diriger à la caisse pour les payer.

Le même soir, certain d’avoir fait une acquisition judicieuse, je n’ai pu m’empêcher de montrer ces précieux gilets de sauvetage à qui de droit. Et là, surprise totale de ma co-équipière pour un projet jusque-là secret.

– Mais à qui vont-ils servir ?

– Euh, à nous deux ! Essaie celui-ci. Je suis impatient de voir si sa taille est la bonne.

Essai concluant, ouf !

– Mais …. pour quelle occasion ?

Là, voyant une perplexité inhabituelle dans ses yeux, j’ai craint qu’elle ne jette un regard dehors pour voir si un déluge nous menaçait cette nuit. Faible probabilité cet été 2011.

– J’ai le projet de descendre avec toi en canoé gonflable un tronçon du Doubs…. jusqu’aux Brenets. Et   imagine que… (là j’ai dû imaginer très très fort une probabilité très très faible que je n’ai pas révélée) qu’un espadon passe sous le canoé et pan ! ou….qu’ un poisson scie décide de sectionner notre embarcation. Sous l’effet du choc émotionnel, nous nous évanouissons avant de pouvoir appeler à l’aide avec nos sifflets incorporés. A ce moment là seulement tu comprendras la valeur de nos gilets de secours.

– Ah bon ! Mais le Doubs sera bientôt à sec !

La suite de notre dialogue est top secret.

Plus sérieusement : N’est-il pas raisonnable de prévoir des situations dramatiques ou pénibles et de s’équiper en conséquence avant d’avoir de l’eau jusqu’au cou ou au sommet de notre tête?

Par exemple: Inévitablement chacun et chacune de nous devra un jour entrer dans l’éternité. Comment nous y préparons-nous ?

Jésus a dit : Celui qui croit au Fils n’est pas condamné; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au Fils unique de Dieu. (Jean 3.18)

Bonne semaine!

Charles-André Geiser

Billet 08.2018 – La foi qui change tout

Le philosophe Gassendi a déclaré, à la fin de son existence :

« Je suis né sans savoir pourquoi, j’ai vécu sans savoir comment et je meurs sans savoir ni pourquoi ni comment ».

Le penseur et écrivain Resterzat disait: « Il y a trois sortes d’yeux avec lesquels on regarde la mort: l’oeil de la nature la regarde avec crainte, l’oeil de la chair avec désespoir, l’oeil de la foi avec assurance et joie ».

Confronté à la réalité de la mort d’un ami qui s’appelait Lazare, Jésus-Christ a dit cette parole extraordinaire:

« Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt ».

La réponse de Marthe présente lors de cette circonstance a été:

« Je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu ».

Elle a déclaré sa foi dans le Christ. C’est alors que le miracle s’est accompli, d’après l’Évangile. Son frère Lazare, a été ressuscité par Jésus.

La foi est la clé du miracle. Si nous l’exerçons aujourd’hui, nous verrons aussi Dieu à l’oeuvre dans notre vie et dans celle des autres.

Jacques Beauverd (tiré du livre « Et si c’était vrai ? »)