Billet 08.2018 – Carton jaune ou rouge ?

Il existe toute une série de livres plus ou moins sérieux ou crédibles abordant le langage des gestes.

On peut y découvrir que chacun de nos gestes, la position de nos mains ou de nos pieds, la manière de croiser ou décroiser nos jambes ou nos bras lors d’un entretien est révélateur de nos sentiments, de nos ambitions, de notre caractère, de notre droiture, etc.

Ceci est particulièrement passionnant lorsqu’il s’agit des premiers contacts lors d’une relation qui évoluera peut-être dans le registre de l’amour. Prudence tout de même ! Ne tirons pas trop vite des conclusions définitives. Le pied droit qui gratte le sol n’est pas toujours un signe d’impatience ou d’agacement à notre sujet. Notre interlocuteur a peut-être tout simplement un petit caillou dans sa chaussure !

Les experts en ressources humaines sont formés pour détecter les qualités et les faiblesses des candidats qui se présentent devant eux. Des cours très pointus sont offerts aux personnes qui cherchent un nouvel emploi afin de les rendre bien conscientes de cet examen visuel qui les attend lors d’un futur entretien d’embauche. Continuer la lecture

Billet 08.2018 – Le gilet de sauvetage

Avez-vous un gilet de sauvetage ? J’imagine que certains lecteurs répondront positivement, d’autres négativement. Et enfin, vous serez peut-être plusieurs à réagir en fronçant les sourcils: Question inutile, je n’ai pas besoin d’un tel gilet !

Je ne sais pas en effet si vous aurez besoin tôt ou tard d’un tel vêtement de secours. Classez-moi dans ce groupe, j’assume. Toutefois, l’autre jour je me suis rendu seul dans un magasin et sans rien dire à mon épouse, j’ai fait l’acquisition de deux gilets de sauvetage. Mais nuance, je ne me suis pas jeté sur les premiers gilets de la pile en vente. J’ai bien observé certaines indications imprimées et collées sur ces objets d’un orange pétant munis d’un sifflet d’alarme.

La taille et le poids du porteur de ces gilets semblent avoir une grande importance. C’est tout de même, paraît-il, une question de vie ou de mort. Après avoir réfléchi et imaginé ma ravissante épouse revêtue d’un gilet de ce type, j’ai fait mon choix très sérieusement avant de me diriger à la caisse pour les payer.

Le même soir, certain d’avoir fait une acquisition judicieuse, je n’ai pu m’empêcher de montrer ces précieux gilets de sauvetage à qui de droit. Et là, surprise totale de ma co-équipière pour un projet jusque-là secret.

– Mais à qui vont-ils servir ?

– Euh, à nous deux ! Essaie celui-ci. Je suis impatient de voir si sa taille est la bonne.

Essai concluant, ouf !

– Mais …. pour quelle occasion ?

Là, voyant une perplexité inhabituelle dans ses yeux, j’ai craint qu’elle ne jette un regard dehors pour voir si un déluge nous menaçait cette nuit. Faible probabilité cet été 2011.

– J’ai le projet de descendre avec toi en canoé gonflable un tronçon du Doubs…. jusqu’aux Brenets. Et   imagine que… (là j’ai dû imaginer très très fort une probabilité très très faible que je n’ai pas révélée) qu’un espadon passe sous le canoé et pan ! ou….qu’ un poisson scie décide de sectionner notre embarcation. Sous l’effet du choc émotionnel, nous nous évanouissons avant de pouvoir appeler à l’aide avec nos sifflets incorporés. A ce moment là seulement tu comprendras la valeur de nos gilets de secours.

– Ah bon ! Mais le Doubs sera bientôt à sec !

La suite de notre dialogue est top secret.

Plus sérieusement : N’est-il pas raisonnable de prévoir des situations dramatiques ou pénibles et de s’équiper en conséquence avant d’avoir de l’eau jusqu’au cou ou au sommet de notre tête?

Par exemple: Inévitablement chacun et chacune de nous devra un jour entrer dans l’éternité. Comment nous y préparons-nous ?

Jésus a dit : Celui qui croit au Fils n’est pas condamné; mais celui qui ne croit pas est déjà condamné, parce qu’il n’a pas cru au Fils unique de Dieu. (Jean 3.18)

Bonne semaine!

Charles-André Geiser

Billet 08.2018 – La foi qui change tout

Le philosophe Gassendi a déclaré, à la fin de son existence :

« Je suis né sans savoir pourquoi, j’ai vécu sans savoir comment et je meurs sans savoir ni pourquoi ni comment ».

Le penseur et écrivain Resterzat disait: « Il y a trois sortes d’yeux avec lesquels on regarde la mort: l’oeil de la nature la regarde avec crainte, l’oeil de la chair avec désespoir, l’oeil de la foi avec assurance et joie ».

Confronté à la réalité de la mort d’un ami qui s’appelait Lazare, Jésus-Christ a dit cette parole extraordinaire:

« Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt ».

La réponse de Marthe présente lors de cette circonstance a été:

« Je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu ».

Elle a déclaré sa foi dans le Christ. C’est alors que le miracle s’est accompli, d’après l’Évangile. Son frère Lazare, a été ressuscité par Jésus.

La foi est la clé du miracle. Si nous l’exerçons aujourd’hui, nous verrons aussi Dieu à l’oeuvre dans notre vie et dans celle des autres.

Jacques Beauverd (tiré du livre « Et si c’était vrai ? »)

Les Béatitudes

 

Mathieu 5: 3-10

3 Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! 

4 Heureux les affligés, car ils seront consolés ! 

5 Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! 

6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! 

7 Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! 

8 Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! 

9 Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! 

10 Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! 

Prédication par Mickaël Jeanmonod

05.08.2018

Billet 08.2018 – Des questions sans réponses ?

Vivre avec des questions sans réponses peut être douloureux, angoissant et déstabilisant.

La Bible aborde ce thème de multiples fois et sous des angles très différents.

Jérémie, le prophète dont la vie est décrite dans l’Ancien Testament, a connu ce genre d’épreuve.

Au chapitre 12e du livre qui porte son nom, il exprime ainsi ce qui le turlupine:

Seigneur tu es trop juste pour que je m’en prenne à toi. Pourtant j’aimerais discuter de justice avec toi: Pourquoi le chemin des méchants les mène-t-il au succès ? Et ceux qui te sont infidèles, pourquoi vivent-ils tranquilles ? Tu les as plantés, ils se sont enracinés, ils poussent et produisent des fruits. Ton nom est toujours sur leurs lèvres, mais leur coeur est loin de toi.

La suite de ce récit qui devient dialogue entre le Seigneur et son prophète nous apprend que Dieu fera justice et qu’il révélera sa sévérité au moment ou lui le décidera. Continuer la lecture

Billet 07.2018 – L’abc de la sagesse

Si vous n’avez plus ouvert une Bible depuis des années, je vous conseille de sortir ce précieux livre de sa cachette et de l’ouvrir non pas à la première page mais approximativement au milieu. Vous tomberez alors sur le livre appelé: Proverbes.

Un de mes amis, alors que je travaillais dans un bureau technique, m’avait confié que lorsqu’il ne savait plus à quelle page ouvrir sa Bible il se tournait tout simplement vers le livre des Proverbes. Et c’est dans la relecture des Proverbes qu’il retrouvait la motivation et les directives pour affronter de nouvelles journées.

Je l’ai bien souvent imité et je ne le regrette pas. Au premier chapitre, il suffit de lire jusqu’au verset 7 pour découvrir ce qu’est, selon la Bible, la sagesse. Il est écrit:

Reconnaître l’autorité du Seigneur est l’abc de la sagesse. Seuls les imbéciles méprisent les enseignements et les avertissements des sages.

Mais qu’est-il écrit aux versets précédents ? Continuer la lecture

La vérité

Prédication donnée

 à l’Eglise évangélique libre 

de La Chaux-de-Fonds 

le 27 mai 2018

1ère partie

A. La vérité, réalité fondamentale affirmée, niée et définie de manière contradictoire

La vérité constitue une des réalités les plus fondamentales de l’humanité. 

À Jésus-Christ qui lui disait : « Quiconque est de la vérité écoute ma voix », Pilate opposa cette réponse demeurée célèbre :

« Qu’est-ce que la vérité ? » Ev Jn 18, 37-38.

Continuer la lecture

Billet 07.2018 – Avez-vous le rhume ?

Si oui, je vous propose l’utilisation d’un médicament 100% naturel pour le combattre. Mais pour l’obtenir il vous faudra effectuer un petit voyage jusqu’en Côte d’Ivoire.

Dès votre atterrissage, rendez-vous dans le sud- Est ou sud-Ouest du pays. Je vous conseille la région côtière de San Pedro et Grand-Béréby. Repérez parmi les grands arbres un Abalé. Vous le reconnaîtrez à ceci : il atteint une hauteur comprise entre 35 et 45 mètres. Son diamètre est habituellement inférieur à 1,20 m. Son écorce est semblable au jeune makoré ou framiré, mais couleur brun- clair à gris-brun fibreuse. Son odeur est désagréable. Ses feuilles sont simples, en touffes au bout des branches, dessus vert foncé, dessous vert clair, 5 à 15 cm de long. A partir de là, vous aurez besoin d’être aidé par un ivoirien de l’ethnie Yacouba. Je les connais bien, ils sont sympas et ouverts au dialogue. Les yacoubas préparent traditionnellement un excellent médicament contre le rhume avec le jus de son écorce additionné de sel.

Mais pourquoi un pasteur s’intéresse-t-il subitement à votre santé ? Continuer la lecture

Billet 07.2018 – Une créature si merveilleuse

Comment vous voyez-vous ? Certaines activités plus que d’autres nous exposent aux regards des autres.

Etre acteur de théâtre par exemple, sauf s’il s’agit de théâtre radiophonique bien sûr, exige une dose certaine de confiance en soi.

Impliqué depuis des années dans la mise en scène de troupes amateurs en Suisse et à l’étranger, j’ai bien souvent rencontré des acteurs et des actrices qui se sous-estimaient au début de leur engagement théâtral.

Un des pièges les plus fréquents dans lequel tombent des débutants est de se comparer aux autres.

La corpulence, les mensurations, la forme du visage, la couleur des cheveux: autant de « détails » que l’on peut évaluer négativement si l’on se compare à nos amis ou aux photos retouchées (truquées) publiées dans certains magazines spécialisés. Continuer la lecture