Billet 10.18 – Descends de ton arbre !

Pour se rapprocher de Jésus-Christ, il faut parfois descendre de son arbre. C’est l’expérience qu’a faite il y bien longtemps un employé des impôts au service des Romains.

Sa profession lui permettait de vivre dans l’aisance et sans doute pouvait-il s’accorder un niveau de vie supérieur à la moyenne. Sa petite taille, hélas, l’handicapait lorsqu’il désirait voir passer un cortège au centre de Jéricho, la ville commerçante dans laquelle il vivait et dirigeait son personnel chargé de faire entrer des sous dans la caisse de l’occupant.

Zachée était-il curieux par nature ? N’avait-il rien d’autre à faire ce jour-là ? Investir de son précieux temps pour grimper sur un sycomore n’allait tout de même pas l’enrichir. Précisons que toute la population s’intéressait vivement aux actes et paroles d’un certain Jésus de Nazareth. Continuer la lecture

Billet 10.18 – Pour se muscler, il faut …

Que proposez-vous pour terminer ce titre ? J’ai cherché et j’ai trouvé toute une série de solutions.

Il m’a été proposé de faire 60 pompes lentes et 20 rapides jusqu’à ce que je m’écroule sur le plancher. J’ai aussi lu que certains produits à base de protéines, glucides et lipides étaient fortement conseillés.

Chaque sportif cherche à développer sa masse musculaire en fonction de son sport. Tous les sports nécessitent un développement de la masse musculaire pour gagner en puissance ou pour conserver sa musculature (sport d’endurance). 

L’alimentation est un facteur important de la prise de masse, cependant, seule la musculation ou le sport permettent le développement musculaire de façon durable et harmonieux.

Alors que nous cherchions avec quelques amis trompettistes à améliorer nos performances (produire des notes claires sur 5 octaves), nous avions été conseillés d’appliquer une méthode d’entraînement extrêmement exigeante. En résumé, nous devions soumettre nos lèvres à d’énormes pressions en jouant des notes de plus en plus aigües. Cela demandait aussi un renforcement de notre appareil respiratoire. Nos séances d’entraînements étaient si intenses que nous ne devions pas les faire quotidiennement. Il fallait en effet accorder à nos muscles 48 heures de repos pour se re-construire et prendre du volume.

Au bout de quelques semaines, les performances commencèrent en effet à être audibles. Le principe de base était de faire « exploser » des cellules de nos muscles et la cicatrisation renforçait les parties de notre organisme ainsi soumis à une réelle souffrance.

Et si ces principes s’appliquaient aussi au développement de la foi en Dieu ? Ma réponse est positive.

La Bible affirme (lettre de Jacques) : Considérez-vous comme très heureux quand vous avez à passer par toutes sortes d’épreuves ; car, vous le savez, si votre foi résiste à l’épreuve, celle-ci produit la persévérance. Heureux est l’homme qui demeure ferme dans l’épreuve; car après avoir prouvé sa fermeté, il recevra la couronne de victoire, la vie éternelle que Dieu a promise à ceux qui l’aiment.

C’est dans des pays très éprouvés, tels que la Côte d’Ivoire et Haïti que j’ai rencontré les chrétiens les plus heureux, dynamiques et fermes dans leur foi. Leurs témoignages constituent des preuves que l’épreuve renforce la foi.

Fraternellement

Charles-André Geiser

Billet 10.18 – Prendre le temps

Il arrive qu’après un repas la question soit posée : « A vous bien mangé ? », La journée écoulée, on pourrait aussi demander : « Ai-je bien vécu aujourd’hui ? »

Que faire pour bien vivre le temps qui nous est imparti ? Un texte de sagesse d’origine irlandaise nous dit :

Prenez le temps de lire, c’est la source du savoir

Prenez le temps d’aimer et d’être aimé, c’est un cadeau de Dieu

Prenez le temps de vous faire des amis, c’est la voie du bonheur

Prenez le temps de rire, c’est la musique de l’âme

Prenez le temps de donner, la vie est trop courte pour être égoïste

Prenez le temps de prier, c’est votre force sur terre

En résumé, faites les bons choix. Ne confondez pas les détails avec l’essentiel. Investissez votre temps et vos moyens dans ce qui a une vraie valeur pour le temps et l’éternité.

 

Jacques Beauverd (tiré du livre « Et si c’était vrai ? »)

Billet 10.18 – Le bon carburant

Il ne suffit pas de mettre dans le réservoir de notre voiture ou de notre moto du carburant pour que son moteur se mette à ronronner de plaisir.

Chaque station essence nous offre actuellement plusieurs qualités de carburants. Et il nous appartient de faire le bon choix avant de plonger la canne de ravitaillement dans notre réservoir.

Sous d’autres latitudes où l’éclairage de bien des villages se fait encore à la lampe à pétrole, ce principe du bon choix d’un carburant est extrêmement important. Lors de la réalisation d’une émission de théâtre radiophonique que j’avais proposé à un groupe d’étudiants, ceux-ci avaient imaginé et mis en sons cette leçon. Pour obtenir un éclairage plus vif, ils avaient rempli le réservoir de leur lampe avec de l’essence.

Tout s’est bien passé jusqu’à l’instant précis où ils ont approché une allumette de la mèche.

Vous imaginez déjà la suite bien sûr ! Un éclairage très vif, instantané et très bref suivi d’une explosion…. et la destruction irréversible de la précieuse lampe. Continuer la lecture

Billet 10.18 – Il fuira loin de vous !

Dans la Bible, une des lettres (épître) aborde à plusieurs reprise les conflits intérieurs qui exigent du chrétien une position ferme et sans compromis.

Au chapitre 4e, l’auteur pose plusieurs questions à ses lecteurs et il leur apporte des réponses tranchantes. Il n’hésite pas à les bousculer et à les rendre responsables des conflits, des tensions qui les agitent. A plusieurs reprises, il leur dit: Ecoutez-moi, maintenant, vous…

Pas de doute possible, les sujets abordés sont d’une importance vitale pour être en mesure d’être cohérent entre ce que le croyant affirme et ce qu’il vit concrètement.

Aux versets 7 et 8, nous découvrons le secret d’une vie chrétienne victorieuse:

Dieu s’oppose aux orgueilleux mais il traite les humbles avec bonté. Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable et il fuira loin de vous. Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous.

En écoutant le témoignage de certains chrétiens, on a l’impression que le diable s’acharne sans cesse contre eux et que leur attachement à Dieu ne tient qu’à un fil. Continuer la lecture

Toute personne qui est née de l’Esprit

« Le vent souffle où il veut et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. C’est aussi le cas de toute personne qui est née de l’Esprit »

Jean 3-8

Naître de l’Esprit et la parabole du bon samaritain.

Le secours dont bénéficia le voyageur agressé brutalement, est comme une image illustrant l’œuvre de l’Esprit qui nous fait naître à une vie nouvelle. Un point de départ fondé sur le secours, sur la compassion, la miséricorde qui oriente désormais la vie à partir d’un fondement nouveau. Ce fondement, c’est la grâce de Dieu manifesté en Jésus-Christ.

Toute personne qui est née de l’Esprit commence à vivre en donnant de la place à Dieu quant à son passé et quant à son avenir. De ce fait, la vie n’est plus la même : notre passé ne nous condamne plus et notre avenir n’est plus source d’angoisse ou d’indifférence car il repose sur l’espérance qui est en Jésus-Christ. L’œuvre intérieure du salut repose sur l’action sanctifiante accomplie par le Saint-Esprit.

Jésus a pleinement associé la personne du Saint-Esprit à son œuvre.

En demandant à ses disciples de faire de toutes les nations des disciples et de les baptiser, il leur dit de les baptiser : Continuer la lecture

Billet 09.18 – La solitude du comédien

Des milliers de personnes jeunes et âgées en Suisse et partout dans le monde investissent leurs talents en s’exprimant par le théâtre ou le mime.

Avez-vous déjà tenté cette expérience ? Je vous encourage à prendre ce risque. On dit avec raison que le théâtre est l’art vivant le plus difficile à transmettre. Je suis tout à fait d’accord avec cette affirmation. Mais alors pourquoi les troupes de théâtre amateurs de notre région connaissent-elles un tel succès dans nos villes et nos villages ?

La réponse est à chercher premièrement auprès des metteurs en scène, des actrices et des acteurs. J’ai le privilège d’en faire partie depuis très longtemps et je ne m’en lasse pas.

Certaines personnes insinuent que l’acteur s’exprime par orgueil, par désir d’être admiré et applaudi. Non et non, il y a autre chose de plus profond qui le motive. Dialoguez à ce sujet avec un comédien, ses réponses vous surprendront. Continuer la lecture

Partage n°122

« Je ne te laisserai point, je ne t’abandonnerai point,

fortifie-toi seulement ». Josué 1-5

Ce texte a été le support d’une prédication apportée au début du 20èmesiècle dans le cadre d’une église baptiste à Paris, pour les 25 ans du ministère de son pasteur (Philémon Vincent). En voici le contenu :

 

« C’est ici l’histoire d’un miracle. L’histoire d’une église a toujours les proportions d’un miracle pour nos entendements timides. Dans les routines d’une vie « d’à peu près » comme une plante hors de son climat natal, la foi s’étiole : à peu près croyants et à peu près fidèles, en vérité nous ne prenons pas notre parti de l’Amour du Père ; nous ne croyons pas sérieusement aux promesses de Dieu, ni qu’elles soient pour notre humanité dans sa chair misérable. Instruits par des générations de chrétiens, même enseignés par une expérience propre, la grâce nous étonne toujours ! Continuer la lecture

Billet 09.18 – La clé de l’amour

« Aimer, c’est trouver sa vérité grâce à un autre et aider cet autre à trouver la sienne. C’est créer une complicité passionnée ». Cette parole magnifique est de l’écrivain et académicien français Jacques de Bourbon Busset. 

Une réalisatrice italienne appelée Lina Wertmüller a une autre définition de l’amour. Pour elle: «  Aimer, c’est s’engager, c’est travailler, c’est être intéressé, c’est crée ». 

L’amour ouvre la porte de la réconciliation avec Dieu, les autres et soi-même. La Bible rappelle que Dieu est amour, et elle nous invite à nous ouvrir à cette réalité qui peut changer notre regard et tout notre vie.

Un texte célèbre de la Bible se conclut ainsi: « Ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance et l’amour; mais la plus grande des trois, c’est l’amour ».

Continuer la lecture