Partage 121 : Les vacances. Un temps pour découvrir…

La période des congés, le temps des vacances estivales, ou automnales, hivernales, printanières, peut être le moment où nous allons à la découverte de ce que nous n’avons pas encore vu jusqu’alors, ou que nous voudrions mieux connaître, mieux apprécier. 

Nous étions freinés par la distance et par le temps. Et voilà enfin le temps qui nous est donné pour découvrir ce qui n’était pas à notre portée. Les obligations professionnelles, ou les engagements habituels, sont suspendus pour quelques jours ou semaines, et nous voilà en route vers notre « paradis », vers les lieux « rêvés » et un quotidien différent.

Dans une prière, Jésus évoquait des « choses cachées et révélées » (Matthieu 11-25). Choses cachées à ceux qui croient tout savoir, et dont l’orgueil parait sans mesure. Mais choses révélées à ceux qui se mettent à l’écoute, et qui reçoivent, en étant semblable à des enfants qui ne sont pas encore en mesure de se diriger par eux-mêmes et qui ont besoin de leurs parents. Continuer la lecture

Agur à la lumière de l’ascension

Par le moyen d’une lecture biblique, découvrons cet homme ainsi que  le cheminement qu’il dût connaître pour en arriver à écrire ou dire ce que nous lisons à son propos. En ces jours qui nous ont rappelé l’ascension de Jésus, ce que nous allons lire peut nous conduire à considérer ce que peut-être une ascension pour nos vies, en précisant que l’ascension, ou l’élévation, est un mouvement qui nous mène de la terre au ciel. 

Même avant la mort, nous commençons à nous attacher aux choses qui sont en haut plus qu’à celles qui sont sur la terre. C’est là toute la puissance de l’espérance, l’espérance qui est en Jésus-Christ.

AGUR. C’est le nom de la personne dont nous allons nous approcher. Agur ou Agour. Nom de même famille qu’Agar, la servante d’Abraham. Agur… Faisons un peu connaissance avec Agur en lisant les versets 1 à 9 du chapitre 30  du livre des Proverbes. Continuer la lecture

Billet 06.2018 – La photo de mariage

Mais pourquoi les mariés, le jour de leur mariage à l’église, désirent absolument se faire photographier avant la cérémonie seuls et à l’abri des regards, à l’exception de celui du photographe officiel ?

Autre question: Pourquoi choisissent-ils très souvent un endroit presque inaccessible pour immortaliser ce jour unique ?

Est-ce la créativité artistique du photographe qui provoque de tels choix ? Dans certains cas, il est effectivement à la base de cette décision. Avec mon épouse, nous avons plusieurs fois déjà réalisé des reportages photographiques lors de mariages. Et j’avoue que nous avons parfois manifesté des trésors d’imagination pour que l’album de photos du couple soit un objet unique au monde, sur tous les plans. Samedi dernier, en effectuant une balade en vélo hors de la circulation routière j’ai involontairement assisté à plusieurs de ces séances photos, ou juste à l’issue de celles-ci. Continuer la lecture

Billet 06.2018 – Il fait beau temps!

Cette expression est généralement utilisée sous nos latitudes lorsque le soleil brille et qu’il ne pleut pas. Mais ne sommes-nous pas en train d’être poussés à revoir notre appréciation du temps qu’il fait ?

Dans certains pays du Sud, les gosses hurlent de joie lorsque des averses tropicales viennent enfin mettre un terme à une période de sécheresse. Nous avons vécu cela en famille, c’était génial.

Ici, l’absence prolongée de pluie commence d’inquiéter de nombreuses personnes. Et les poissons de nos rivières se sentent de moins en moins à l’aise en constatant que leur espace de natation diminue de jour en jour.

Il ne serait pas étonnant que 2011 soit, dans notre région, celle où l’on déclarera en ouvrant nos parapluies sous des trombes de pluie: Ah, enfin il fait beau temps !

Il y a 2900 ans de cela, un des hommes les plus sages et instruit de son époque déclara:

Il y a un temps pour tout. Dieu fait toutes choses belles en son temps (Ecclésiaste 3, versets 1 et 11). Continuer la lecture

Billet 06.2018 – Un livre qui parle

Le célèbre psychanalyste Carl Gustav Jung a écrit dans Souvenir, rêves et pensées:

« J’ai souvent vu que les hommes deviennent névrosés quand ils se contentent de réponses insuffisantes ou fausses devant les questions de la vie. Ils cherchent situation, mariage, réputation, réussite extérieure et argent, mais ils restent névrosés et malheureux, même quand ils ont atteint ce qu’ils cherchaient. Leur vie n’a pas de contenu suffisant, pas de sens ».

Ils a quelque temps, un journal rapportait qu’un jeune homme auquel tout semblait réussir s’était suicidé, laissant cette phrase sur une feuille de papier:

« Personne ne m’aime, j’en finis ».

Le besoin d’amour est vital. Or, la Bible nous révèle que Dieu est amour. Il est la source jaillissant de l’amour. Derrière les lignes de la Bible bat un coeur de père. La Bible est une lettre d’amour de notre Créateur. Si les humains déçoivent parfois, Dieu ne décevra jamais. La Bible nous fait entrer dans une relation, une présence qui illumine notre vie.

N’hésitez pas à vous procurer une Bible, vous découvririez que, comme l’a si bien dit l’écrivain français Paul Claudel:

« Le merveilleux de la Bible, c’est qu’elle est un livre qui parle ».

Jacques Beauverd (tiré du livre « Et si c’était vrai ? »)

Billet 06.2018 – L’amour de l’argent

Qui de nous n’a pas entendu ou prononcé cette phrase lapidaire :

« De nos jours, l’argent dirige le monde et cela est à la base de tous nos problèmes ! »

Et nous n’avons en général aucune difficulté pour relater des situations concrètes dans lesquelles l’argent a joué un rôle exagéré et bien souvent injuste pour provoquer une décision.

Eh bien figurez-vous que ce problème n’a rien de nouveau. Il a déjà été observé il y a environ 2000 ans.

L’apôtre Paul, auteur de plusieurs lettres écrites aux églises et aux responsables de celles-ci, a écrit ceci à son jeune ami Timothée:

Car l’amour de l’argent est la racine de tous les maux, et quelques-uns, pour s’y être adonnés, se sont égarés loin de la foi et se sont infligés à eux-mêmes bien des tourments. (1 Timothée 6.10)

Il n’est pas nécessaire d’avoir fait de longues études de théologie pour discerner les objectifs visés par Paul lorsqu’il écrivit cette lettre et cet extrait en particulier. Continuer la lecture

Pour aller plus loin

Lecture : Jean 20:19-28.

Prédication 04.05.14

Après sa résurrection, Jésus apparaît à ses disciples rassemblés dans une maison dont les portes sont fermées. A une semaine d’intervalle, Jésus leur apparaît dans les mêmes conditions et leur dit ces mêmes mots :

« Que la paix soit avec vous ». Jean 20-19 et 26.

Ils avaient besoin d’entendre ces mots face à cette période nouvelle qui s’ouvrait devant eux. 3 années viennent de se passer, des années exceptionnelles. Ils s’étaient habitués à la présence physique de Jésus. Désormais ce ne sera plus pareil. Ils ne peuvent plus être à ses côtés.

Ils doivent faire le deuil d’une expérience, d’un certain cheminement, de certaines habitudes où leurs sens étaient sollicités : la vue, l’ouïe, le toucher… Jésus présent physiquement, homme parmi les hommes, c’est fini. Continuer la lecture

Billet 05.2018 – La pensée de l’éternité  

De nombreux anthropologues reconnaissent que la pensée de l’éternité est universelle, sans distinction de race, de culture, de religion ou de développement.

Ils donnent ainsi raison au roi Salomon, auteur du livre de l’Ecclésiaste (un des 66 livres composant la Bible).

La date de rédaction de son texte se situe au plus tard vers 931 avant Jésus-Christ.

Il précise sa pensée de la manière suivante:

Dieu fait toute chose belle en son temps; même il a mis dans le coeur de l’homme la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin. (Ecclésiaste 3, verset 11) Continuer la lecture

Billet 05.2018 – Le travail: un précieux trésor

En lisant dans la Bible un passage des Proverbes, mon attention s’est fixée sur celui-ci:

Mais le précieux trésor d’un homme, c’est le travail. (Proverbes 12.27)

On estime qu’il y a actuellement dans le monde 240 millions de chômeurs.

C’est effrayant. Récemment, je me suis retrouvé en Suisse romande dans une séance destinée à informer une soixantaine d’hommes et de femmes qui venaient d’entrer dans la catégorie des « chercheurs d’emplois ». J’ai rarement vu autant de visages exprimant la tristesse, des interrogations et la lassitude.

Je suis certain que la majorité de ces personnes auraient approuvé à 100% l’exactitude du verset biblique cité.

Se retrouver sans emploi est souvent perçu comme un drame, une injuste punition. La perte d’un emploi constitue dans bien des cas le premier maillon d’une succession de drames, de tensions, de problèmes de tous genres. Par contre, retrouver un emploi, c’est retrouver le sourire, une bonne raison de se lever le matin. C’est aussi retrouver un précieux trésor: un salaire à la fin du mois assorti d’une libération d’une série d’obligations administratives. Continuer la lecture